LOU RUGBY

LOU RUGBY

Si l’on vous parle de ballon ovale, de mêlée et de transformation, vous pensez évidemment, à l’ovalie, à ce pays de rugby, au Sud Ouest, à Toulouse, Clermont Ferrand, Brive ou encore Castres, à Paris même, mais pas vraiment à Lyon.
Il faut dire que depuis quelques années déjà, le rayonnement sportif de la ville de Lyon est davantage assuré par les succès à répétition de l’Olympique Lyonnais que par quelque résultat que ce soit dans les autres disciplines. Et pourtant, cela est bien parti pour changer.

Non que la légère baisse de régime du club de football sept fois Champion de France ait laissé la place aux autres sports. Ceux-ci n’ont pas attendu que l’OL fasse de la place pour en vouloir, et en particulier le Lou, club de Rugby décidé à montrer les dents depuis plusieurs saisons déjà.

Par LOU, comprenez Lyon Olympique Universitaire, un club omnisports fondé en 1896, dont la section de rugby à XV fut déjà Championne de France en 1932 et 1933 sous la conduite du fier capitaine Vincent Graule. On ne s’en souvient pas très bien, ça remonte un peu… Mais quand même !

Aujourd’hui, le Lou est avant tout un petit club familial où règne une chaleureuse atmosphère faite de fairplay, de camaraderie, et de plus en plus, de performance et d’exigence sportive. Et ce n’est pas la montée en grade du club qui fera changer l’ambiance. Bien au contraire. Le Lou sait d’où il vient et ce qui l’a construit.

Car de succès en échec et d’erreur en leçon, le petit club vient talonner les grands, mais sans perdre de son caractère et de ses origines.

Dès la rentrée prochaine en tout cas, c’est sur les écrans des grandes chaînes de rugby (France Télévisions et Canal+) que nous pourrons suivre le club aux dents longues se mêler aux grands clubs de l’élite du rugby français : le Stade Français, le Stade Toulousain, Brives, Clermont, Perpignan, etc.

Quand il y a danger en rugby, on a coutume de dire « Le cochon est dans le maïs » ; il y a fort à parier que l’année prochaine on dira « Le Lou est dans la bergerie ! »