Lyon accueille VIN’EVENTS

Lyon accueille VIN’EVENTS

Nous vous l’avons déjà dit plusieurs fois, et nous sommes prêts à vous le répéter ; Lyon et toute sa région sont un haut lieu de la gastronomie et du goût. Certains vous diront qu’à Lyon, on ne fait pas dans la fioriture et le chi-chi culinaire, mais en vérité, à Lyon, on sait tout faire :

De la très grande cuisine raffinée et un peu alambiquée, aux plats très simples et – apparemment – faciles à réaliser. Bref, si vous cherchez de la bonne cuisine, vous ne serez pas en reste en venant à Lyon.

 

Et il n’y a pas que la cuisine qui est à l’honneur à Lyon, le vin l’est aussi. Entourée de nombreux vignobles d’exception, la ville de Lyon est un bon camp de base si vous souhaitez faire un peu d’oeno-tourisme. Le nord de la vallée du Rhône (et plus au sud si affinités), le Beaujolais, le Mâconnais, et les portes de la Bourgogne. S’il devait y avoir une autre capitale du vin que Bordeaux, nul doute que Lyon serait la candidate idéale.

 

C’est pourquoi, en janvier 2012, Lyon accueille VIN’EVENTS, le salon professionnel international du vin, qui se tiendra à l’Espace Tête d’Or, 103 boulevard Stalingrad à Villeurbanne. Organisé par Vinomedia, ce salon permet aux visiteurs de rencontrer les producteurs comme lors d’une visite au chai. A taille humaine et familiale, cet événement ne connaît pas encore une fréquentation record, mais son potentiel ne trompe pas les producteurs. Nombre d’entre eux ont été très satisfaits de l’édition précédente. Le Domaine Lissner en Alsace, le Domaine de la Haille en Côte de Gascogne, le Domaine de la Femme Allongée en Saint Chinian ou encore le Domaine Melinon en Beaujolais ne tarissent plus d’éloges pour ce rendez-vous des producteurs et amateurs de vin.
Selon un vigneron alsacien, « le public d’amateurs et de passionnés peut aller au bout de ses interrogations et déguster/comparer en prenant le temps de la découverte et de la rencontre.»

 

Voilà qui donne grandement envie d’aller y faire un tour, et de se laisser aller, à la rencontre des producteurs et à la découverte de leurs nectars. Pensez juste, en bonne modération, à ne pas pousser le bouchon trop loin !