Lyon fête des lumières 2011

Lyon fête des lumières 2011

Depuis maintenant plus de trois siècles, la ville de Lyon s’adonne à un rituel qui lui est propre. Une manifestation unique en son genre, au point qu’elle attire désormais des centaines de milliers de visiteurs venus du monde entier, parfois pour une simple journée de découverte, et souvent pour un véritable séjour dédié à la ville de Lyon, sa fête des Lumières 2011, et tout son patrimoine, architectural, culturel, artistique et gastronomique aussi. En effet, on ne passe pas par Lyon sans s’arrêter à une bonne table pour y faire bonne chère.

Tout a commencé en 1643, alors qu’une épidémie de peste frappe le sud de la France, et menace donc la ville de Lyon. Les notables, échevins et marchands décident alors de s’en remettre à la Vierge Marie et de lui rendre hommage chaque année en échange de sa protection contre la peste. Ils font ce vœu le 8 septembre de la même année. Leur prière exaucée, ceux-ci tiendront leur promesse en lui dédiant chaque année la fête des Lumières.

Mais pourquoi fête-t-on les Lumières en hommage à Marie le 8 décembre alors que le vœu de échevins date du 8 septembre ?
Deux siècles plus tard, des catholiques et des notables lyonnais se proposent d’offrir au diocèse de Lyon une statue de la Vierge Marie, qui irait trôner sur la Basilique de Fourvière. Acceptée par le Cardinal de Bonald, l’inauguration doit avoir lieu le 8 septembre 1852, mais une crue de la Saône empêche celle-ci d’avoir lieu à cette date, anniversaire de la Nativité de la Vierge. Elle est donc repoussée au 8 décembre, jour de l’Immaculée Conception. Tous les Lyonnais, dans un élan commun, illuminent leurs fenêtres de petites bougies, qui resteront dans la tradition lyonnaise comme les fameux lumignons de Lyon.

Aujourd’hui encore, les Lyonnais participent à la fête en habillant de lumière les rebords de leur fenêtre, donnant à la ville un aspect magique et féérique.

Ce qu’il y a de fabuleux également avec la fête des Lumières, c’est qu’elle est devenue une manifestation à rayonnement international, attirant des visiteurs venus de tous les pays du monde. C’est aussi le rendez-vous d’artistes contemporains, chargés d’exprimer leur vision de la lumière en fête dans tous les coins de la ville. Ainsi, la place Bellecour, les quais de Rhône et de Saône, la colline de Fourvière, la Croix Rousse et chaque lieu hautement public de la ville est le théâtre de manifestations artistiques d’amateurs et de professionnels venus apporter leur lumière à la fête.

Le 8 décembre qui n’était autrefois célébré qu’une journée en tant que fête religieuse a pris une dimension toute nouvelle : la ville de Lyon en a fait une manifestation populaire de grande envergure, et celle-ci se déroule désormais sur plusieurs jours autour du 8 décembre avec un week-end permettant aux touristes de profiter pleinement des joies et des plaisirs de la fête.

Convenons-en, s’il y a une date à ne pas manquer à Lyon, c’est bien le 8 décembre. Alors marquez vos agendas, et prenez rendez-vous avec Lyon pour un souvenir unique et éternel.