Dock Ouest
Arrivée :
Départ :
Pers :
voir disponibilités et tarifs
Découvrez nos offres
et reservez en direct votre chambre d'hotel


réservez en ligne

Le tourisme à Lyon

Classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998, la ville de Lyon recèle bien des trésors d’architectures et de témoignages du passé. Par ailleurs, chefs étoilés et tradition culinaire font que Lyon est souvent qualifiée de Capitale de la Gastronomie. Dock Ouest, avec le Groupe Paul Bocuse, vous propose de découvrir la ville en combinant visites touristiques et art de la table. Suivez le guide !

L’auberge du pont de Collonges aux Mont d’or,
Berges de Saône.

Déjeuner à Collonges, c’est un peu aller au cirque sous le plus grand chapiteau du monde : le spectacle est total, les artistes connaissent leurs acrobaties sur le bout des doigts, les numéros sont réglés au millimètre et à la seconde près.

L'approche du temple Bocuse est un parcours initiatique à travers les hautes sphères de la cuisine française. Appuyé à la balustrade d’une fausse fenêtre, encadrée de deux vrais réverbères, l’icône du grand chef en tenue domine le parking. Douze marches mènent à la cour « d’honneur ». Là, une fresque de quatre-vingts mètres de long, la « rue des Chefs », rend hommage aux cuisiniers qui ont marqué leurs temps : Carême, Fernand et Mado Point, la mère Brazier, les confrères et amis Pic, Bise, Troisgros et Chapel, sans oublier Raymond Oliver. Viennent enfin la famille Bocuse, père, mère, épouse, fille, fils, et tout l’équipage qui contribue à la gloire de Collonges. Passé ce hors d’œuvre historique, et avant d’accéder à la lourde porte d’entrée, il faut encore fouler les trente plaques de bronze gravées au nom de lauréats du Bocuse d’Or pour atteindre le groom en habit rouge, qui accueille tout sourire.

Dans le hall, sous l’alignement des diplômes de tous les Meilleurs Ouvriers de France de la maison, une baie vitrée ouvre sur le monde de la cuisine, rutilante de cuivres. On y voit les commis tourner les sauces, préparer une farce, brider une volaille, couper les légumes à la vitesse d’un film muet qui s’emballe… En effet, on ne vient pas seulement chez Bocuse pour le folklore, on y vient d’abord pour manger. Manger des loups en croûte, des foies gras de canard, des salades de homard, croquer dans une fine couche d’écailles de pommes de terre d’où surgissent des petits rougets cuits à la perfection, mordre dans la chair ferme et goûteuse d’une volaille en vessie, humer le parfum enivrant d’une soupe aux truffes, apprendre la saveur des haricots verts du jardin cuits al dente et rapidement sautés au beurre, succomber au délice d’un saumon scandinave mariné à l’aneth. Il n’y a pas plus simple que cette cuisine, dépourvue de malice, éloignée de toute littérature.

C'est l’esprit Bocuse, la musique de la cuisine classique.

Brasserie de L'OUEST, Berges de Saône et Beaujolais.

Un bâtiment résolument contemporain où se mêlent bois et métal brossé, l‘OUEST est la dernière née des Brasseries.

Située en bord de Saône, dans le quartier de Vaise en pleine expansion, l'OUEST et sa cuisine entièrement ouverte sur la salle vous propose de déguster les saveurs des Iles et du monde.

Superbe et vaste terrasse l’été, pour déguster les Nems de gambas à la menthe fraîche, les Accras de morue antillais, le Filet de daurade royale rôtie aux parfums créoles...

Parking privatif et salle de réception.

Profitez d’une balade à pied ou en Vélo’v pour remonter le courant et savourer la douceur de vivre au fil de l’eau en observant le manège des péniches et des avirons jusqu’à l’Ile Barbe et son église romane.

Sinon, vous pouvez également, en voiture suivre la vallée de la Saône pour une excursion en Pays Beaujolais vers la route des vins et le pays des Pierres Dorées.

Brasserie LE NORD, entre Presqu’île et Vieux Lyon Beaujolais.

Partez pour une balade au cœur de l’histoire de la Capitale des Gaulles avec la plus lyonnaise des Brasseries, vieille de près de 100 cents où la nouvelle cuisine n’a pas encore chassé les plats typiquement lyonnais, Le NORD propose dans son décor de bois foncé et de cuivre, une cuisine traditionnelle et des spécialités lyonnaises aux doux noms de saucisson chaud pistaché en broche, foie gras de canard maison cuit en terrine, rôtisserie et délicieux tartares.

De là, découvrez la Presqu’île historique, entre Rhône et Saône avec l’Opéra , la résidence de tourisme de Ville, la place des Terreaux, le Musée des Beaux Arts et les pentes du quartier de la Croix-Rousse autrefois chères aux soyeux et aujourd’hui aux artistes.

Du même endroit, les rues pavées du quartier du Vieux-Lyon vous attendent au bout d’une passerelle surplombant la Saône. Jalonné d’églises et de cathédrales (St Paul, St Jean, St Georges), le quartier vous guidera dans ses ruelles et traboules, vous donnant même accès, pour les plus courageux, aux nombreuses marches qui rejoignent la Basilique de Fourvière.

Brasserie LE SUD et commerces du Centre-ville.

Plutôt que de créer un 2ème NORD et flairant l’influence de la cuisine méditerranéenne, Paul Bocuse et Jean Fleury ouvrent un an plus tard, la Brasserie Le SUD.

A l’angle de la Place Antonin Poncet et des berges du Rhône, la plus méridionale des brasseries propose une cuisine du Soleil aux saveurs méditerranéennes et orientales.

Il suffit au SUD de quelques notes d’épices et d’un rayon de soleil pour entendre l’appel de la Provence et de la Grande bleue. Orienté plein sud, la terrasse face aux fontaines, est un avant goût des vacances.

A l’autre extrémité de la Presqu’île, après avoir profitez de la cuisine colorée et chaleureuse de la Brasserie du Sud, vous découvrirez la somptueuse place Bellecour et sa statue de Louis XIV.

De là, les inconditionnels d’architecture pourront admirer la résidence de tourisme Dieu, le clocher-tour de l'ancien hôpital de la Charité ou encore l’abbaye d’Ainay.

Les autres partiront arpenter les plus belles rues piétonnes et commerçantes de la ville.

Brasserie de L'EST entre grand Parc et quartier des Brotteaux.

Commencez par profiter des spécialités de poissons et fruits de mer qui occupent une place de choix à la Brasserie de L’Est, installée dans l’incroyable architecture de l’ancienne gare de voyageurs des Brotteaux, classée monuments historiques. L’EST offre un cadre et une terrasse agréable dont l’animation principale demeure le train électrique parcourant le restaurant.

Dans les assiettes, de grands classiques avec une salade César, des escargots de Bourgogne au beurre persillé ou un foie de veau poêlé à lyonnaise, sans manquer le baba au rhum grande tradition.

Découvrez le quartier chic et raffiné du 6ème arrondissement en remontant le Cours Vitton où les boutiques chics se suivent, jusqu’à la jolie place ombragée Maréchal Liautey. Un peu plus loin, le Parc de la Tête d’Or vous ouvrent ses portes avec son immense lac, ses allées agréables, les serres du jardin botanique et bien sûr parc zoologique, le tout entièrement gratuit.

Vous pourrez également vous offrir un détour par le Musée d’Histoires Naturelles tout proche.

Brasserie FOND ROSE

A Caluire, non loin des bords de Saône, Fond Rose se niche dans un magnifique jardin caché au bout d'une impasse tranquille. Dans cette demeure bourgeoise des années 20, entièrement rénovée, la lumière pénètre de toutes parts et les boiseries, en nuances de bruns et de rouges, apportent une touche chaleureuse.

L'endroit est propice aux grandes occasions : en amoureux, en famille, entre amis ou entre collègues, on vient pour célébrer un heureux événement : un anniversaire, un beau contrat, des retrouvailles…moments que Thibault Gaudin, manager de l'établissement et son équipe s'attacheront à rendre des plus festifs ! A l'extérieur, la terrasse prend ses aises pour être en mesure d'accueillir 160 personnes aux beaux jours.

La brigade du chef Olivier Bourrat met en œuvre son talent pour servir Bisque d'écrevisse, Dos de sandre cuit sur sa peau, Filet de canette des Dombes et autre Fricassée de rognons de veau à la moutarde.

MARGUERITE RESTAURANT

C'est dans le quartier Lumière, à l'angle de l'avenue des Frères Lumière et de la rue Villon qu'ouvrira à l'automne 2013 le nouveau restaurant de Paul Bocuse « MARGUERITE RESTAURANT ».

Construite début XXème dans le style du Château Lumière (où est installé le musée éponyme), au centre d'un jardin clos de murs, cette villa a jadis appartenue à la famille Lumière.

En alliant modernité des installations de cuisine et aménagement de qualité, ce lieu entièrement rénové par le designer Alain Vavro, proposera au rez-de-chaussée trois salles à manger totalisant 100 places assises. Le 1er étage sera plutôt dédié à des salons particuliers adaptés aux repas d'affaires et réceptions familiales pour 90 couverts de plus. Au deuxième étage, un salon privé permettra d'accueillir une vingtaine de personnes.

Ouverture octobre 2013

Lorsque la saison s'y prêtera, un espace de restauration sera aménagé dans le jardin, à l'ombre des arbres séculaires. Le service à la clientèle sera voulu de haut niveau, allant jusqu'à un service voiturier.
L'ouverture 7 jours sur 7 de l'établissement conduira au recrutement d'une quarantaine de personnes à égalité entre la Cuisine où Tabata Bonardi sera Chef de Cuisine et la Salle, dont Stéphane Cavicchioli sera Directeur.

La volonté est de proposer une carte inscrite totalement dans les valeurs culinaires du groupe, centrées sur une cuisine d'identité. L'offre sera orientée vers une restauration simple et savoureuse pour le déjeuner. Le soir, une carte plus gastronomique et plus élaborée, en parfaite cohérence avec l'esprit des lieux, proposera une cuisine raffinée et inventive.

Visite virtuelle Nous contacter Presse CGV Crédits RSS Blog DockOuest